QUI SOMMES-NOUS?

Etudiante en économie, Tamara Taichman se destinait à une carrière aux antipodes de ses fonctions actuelles, jusqu’à sa rencontre avec une rédactrice de mode qui lui propose de travailler avec elle.

«Ce fut une évidence» explique Tamara, «j’adorais la mode, j’adorais l’image, j’adorais la typographie...». C’est ainsi qu’elle se fait rapidement un nom en tant que styliste et rédactrice, notamment pour le Elle français.

2006, nouveau tournant dans la vie de Tamara Taichman. Lors de la semaine de la mode, elle décide de porter un sac qu’elle a elle-même créé afin de l’accompagner en toutes circonstances.

Le cabas Zelig – puisque c’est de lui dont il s’agit ! – ne tardera pas à devenir le sac emblématique de la marque, reconnaissable à sa fameuse fermeture trombone. A la fois pratique, chic et discret, il est rapidement courtisé par Colette et le Printemps à Paris, et Barneys à New York. On le retrouve aujourd’hui aux bras de Naomi Watts, Scarlett Johansson, Cameron Diaz ou Sarah Jessica Parker.

Son nom est inspiré d’un personnage imaginé par Woody Allen,qui s’adapte au gré de son environnement et des personnes qu’il rencontre. Tout comme le sac de Tamara : «C’est le sac pour toutes les circonstances, je vis avec, je bosse avec, je pars en vacances avec ! Avec ce sac on se dit que tout est possible.»

Face au succès rencontré par le sac Zelig, Tamara et son compagnon Nicolas Berdugo décident de créer la marque Tila March. «Tila» est le mélange de leurs prénoms et «March», le mois de leur rencontre.

Un an après le lancement de la marque, une collection de chaussures vient compléter celle des sacs avec un même fil conducteur : un produit intemporel, parfaitement identifiable mais sans logo apparent.

RENCONTRE AVEC TAMARA TAICHMAN, CREATRICE DE TILA MARCH

Où trouvez-vous votre inspiration ?

Dans mon processus de création je pense aux femmes, à leur allure, à leur style.

Quel est votre principal moteur ?

Découvrir, découvrir et encore découvrir !

Que représente Paris pour vous ?

Paris est LA ville de la mode.

Et la Parisienne ?

La Parisienne incarne le style avec naturel et spontanéité.

Où peut-on vous trouver quand vous ne travaillez pas ?

Aux Puces de St Ouen, j’adore chiner !

Quel serait votre conseil pour une personne qui souhaiterait entrer dans le monde de la mode ?

Devenir mon assistante ! (rires)

Quels sont vos sites internet favoris ?

La vitrine du design mondial, Yatzer. Pour le shopping mode, Net à Porter et pour le shopping déco, 1stdibs.

Votre citation préférée ?

Le vêtement définit l'allure, l'accessoire définit le style.