DANS LE SAC D'ALICE MOIREAU

 

Lire la suite...

Alice Moireau


Alice Moireau, étudiante en design et mannequin, est notre Parisienne du mois de Septembre. Passionnée par la restauration, elle nous dévoile son parcours et nous ouvre son sac Romy Messenger.


Parisienne du mois, qui êtes-vous?

Alice Moireau, je suis née à Paris, mais j’ai grandi à la campagne, à côté d’Orléans. Je suis étudiante en design, et mannequin dans mon temps libre.


Comment êtes-vous devenue mannequin?

J’ai fait mes premières photos à 14 ans, j’ai signé chez Viva à 16 ans. J’ai 21 ans donc ça fait 5 ans, c’est comme une deuxième maison pour moi. Ils ne me mettent jamais la pression. Ils font passer mes cours d’abord. Les filles sont peu nombreuses donc c’est ce qui fait la force de l’agence: peu de filles mais elles savent toutes très bien poser, il y a beaucoup de Françaises aussi, donc il y a peu de choix mais il est très qualitatif. Ce sont des filles sympas qui souvent font des choses à côté d’ailleurs. Je ne connais personne qui est parti de Viva.


Quels sont vos projets pour l’avenir?

Je veux ouvrir un restaurant depuis que je suis petite mais je n’ai pas voulu suivre les études traditionnelles en école d’hôtellerie ou de restauration, parce qu’en fait ce que je veux surtout c’est ouvrir un lieu, avec une ambiance, une atmosphère, un charme… Je ne voulais pas m’enliser dans des études de gestion et de finances, peu créatives. Je suis rentrée en DSAA à Estienne, qui est une super bonne école, donc je suis très contente. C’est de la Stratégie de Communication mais on touche aussi au Design Graphique, à la Typographie, aux campagnes de Communication, à la Pub. Moi je suis plutôt concept à la base, et d’autres sont plus directeurs artistiques. Je suis un peu un ‘mannequin accordéon’ parce que je m’arrange pour à la fois suivre mes cours et faire du mannequinat - ça me permet de voyager, de rencontrer plein de gens et d’être indépendante, et j’adore les looks.. donc j’essaye de jongler entre les deux.


Vous ouvrirez votre restaurant?

Avant cela, j’aimerais créer mon agence de communication spécialisée dans l’identité visuelle des restaurants. J’aimerais beaucoup travailler avec un chef anglais, j’adore la cuisine anglaise, et je trouve qu’ils ont un vrai talent pour créer des espaces agréables et innovants où se restaurer.

 

Quelles sont vos inspirations?

J’aime bien Paola Navone, une designer. J’adore le travail d’Agnès Varda, poétique, drôle, touchant. J’ai vu tous les Hitchcocks.


Paris est la ville de tous les possibles ?

J’ai toujours fantasmé la vie à Paris. Enfant, je passais mes week-ends à Paris et ma semaine à la campagne. On allait voir des expos et des amis avec mes parents. À la fin de mes études au lycée, je voulais absolument habiter à Paris. Je suis née à Barbès, j’ai grandi au début à Belleville, et aujourd’hui j’habite à Ledru-Rollin, ce sont mes trois lieux clés. Les seuls où j’ai une histoire. J’aime les quartiers populaires: les gens sont tous d’horizons mélangés. Après il arrive que la ville me plombe, comme tout le monde, mais quand même, je reviens tout juste de New-York et je me rends compte que Paris est exceptionnelle. On peut avoir un rythme cool alors qu’on vit dans une ville stressante.


Décrivez votre style en quelques mots…

J’adore chercher, et trouver des pièces uniques. Tout ce que je porte est vintage. Je n’aime pas les habits trop fins, j’aime les matières brutes, le gros lin, le gros coton, et les coupes droites. J’aime les couleurs qui tranchent, du blanc avec du rouge par exemple. Je ne porte pas de jean ou de baskets. En termes de bijoux, j’aime beaucoup les boucles d’oreilles, je ne mets pas de bagues parce que j’ai des petites mains.


Qu’aimez-vous particulièrement dans le sac TILA MARCH que vous portez?

D’habitude j’ai toujours des tout petits sacs mais là je suis partie sur un sac un peu plus grand. J’aime beaucoup la fermeture, je la trouve très élégante, visible mais pas trop, et la matière en suède est très agréable.


Que peut-on trouver dans votre sac Romy Messenger Suede?

J’ai toujours des écouteurs parce que j’aime bien avoir les mains libres, et ma carte navigo parce que je suis toujours en Vélib’.


Que ne trouvera-t-on jamais dans votre sac Romy Messenger Suede?

Contrairement à beaucoup de filles, je n’ai jamais de carnet ou de livre.


Pour vous, l’élégance parisienne c’est?

L’élégance parisienne pour moi c’est faire du vélib’ sans montrer sa culotte.


Un message pour nos Parisiennes?

Affranchissez-vous, faites vos choix, même si ce ne sont pas les bons. Paris a tant à offrir, allez-y!


Photographie: l'appartement d'Alice par Alexandra Chalaud

E-shop

Eshop FW1718

Suivez-nous
Rejoignez-nous
Inscrivez-vous pour recevoir nos news